L'immobilier à Paris 7 ème
28 Nov

Faites paraître votre annonce immobilière dans le 7e arrondissement de la capitale !

Arrêtons de parler de bulle immobilière à Paris ! Vous avez un bien à vendre ? Une annonce immobilière à faire paraître dans le 7e arrondissement de la capitale ? Faites-le !
Pour le deuxième mois consécutif, les prix de l’immobilier à Paris n’ont pas bougé (10 115 €/m²). Nulle raison pour autant d’y voir les prémices d’un retournement du marché. Bien au contraire… Si la barre des 10 000 € le m² a peut-être encore un effet psychologique sur certains acquéreurs, le nombre de candidats à la propriété intra-muros ne faiblit pas avec un ratio de l’ordre de 12 acheteurs pour dix vendeurs.

Quant aux esprits chagrins prompts à évoquer une bulle spéculative prête à exploser, leur pessimisme va à l’encontre de la réalité du marché. Alors que l’idée même d’une bulle immobilière implique une volonté d’acheter dans la perspective de réaliser une plus-value rapide, nous constatons un état d’esprit bien différent de la part des acquéreurs potentiels. Aujourd’hui, ces derniers cherchent avant tout à se loger ou à investir en profitant des taux de crédit historiquement bas (0,92% sur 15 ans, 1,08% sur 20 ans et 1,33% sur 25 ans selon les dernières données de l’Observatoire Crédit Logement/CSA).

Autre argument à mettre en avant : les prix, malgré leur forte poussée depuis le début de l’année (+7,4%), ne sont absolument pas décorrélés de la capacité financière des acquéreurs. La hausse modérée des revenus combinée à la baisse des taux d’emprunt durant cette même période a en effet généré un gain important de pouvoir d’achat pour les candidats à la propriété dans la capitale. Celui-ci est par ailleurs d’autant plus élevé que la durée des prêts bancaires s’est parallèlement allongée (229 mois en moyenne d’après l’Observatoire Crédit Logement/ CSA).

Conséquence, contrairement aux idées reçues, la capacité financière des Parisiens a donc non seulement augmenté davantage que les tarifs de la pierre entre 2015 et 2019. De quoi repousser une nouvelle fois toute supposée menace de bulle spéculative.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée